Municipales 2014, GAUCHE AUTREMENT s'engage sur la liste : un autre avenir pour Nice
 
Menu principal
Accueil
Bienvenue
Introduction

 

Gauche Autrement est une association née après la campagne électorale de l'élection municipale de Nice de mars 2008. Lors de cette élection, de nombreux niçois ont fait confiance à Patrick Mottard et ses colistiers. Ils ont adhéré aux 110 propositions du programme présenté par la liste. Pour poursuivre le travail qui a été commencé, nous proposons de tenir informés par ce site, mais aussi par d'autres moyens, toutes celles et tous ceux qui souhaitent faire de la politique autrement à Nice.

 

L'équipe de

Gauche Autrement

Identification





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
GAUCHE AUTREMENT s'engage sur la liste : un autre avenir pour Nice
Écrit par Rédaction   
29-01-2014

 

   Image Exemple

 

 

 

Patrick Mottard le 4 octobre 2013 

 

Assumer le passé ne doit pas nous empêcher d’imaginer l’avenir. Or, sans rassemblement de la gauche, l’avenir est plutôt sombre à Nice si on partage un certain nombre de valeurs républicaines et progressistes.

En effet, nous connaissons à peu près l’essentiel du contexte politique dans lequel ces élections vont se tenir.

- À droite, Christian Estrosi sera candidat pour l’UMP à sa réélection. Même si sa popularité en ville n’est pas au zénith, il sera, n’en doutons pas, au rendez-vous du second tour.

- À l’extrême droite, le FN, quelle que soit la tête de liste, est parti également pour y être. Cela est d’autant plus certain que les propos souvent outranciers du maire de Nice ne font que renforcer sa légitimité.

- À gauche, le PS présentera son Premier secrétaire fédéral. Mais le contexte national, la déclaration récente d’une liste du Front de gauche, des Verts en voie d’explosion et quelques dissidences font que sa présence au second tour dans des conditions satisfaisantes n’est pas assurée.

À partir de là, le choix de Gauche Autrement était évident. Si l’on veut éviter de retrouver la situation catastrophique des années 1990 avec des deuxièmes tours d’élection entre la droite et l’extrême droite, il faut jouer la carte du rassemblement à gauche.

 

 

 

Dominique Boy Mottard le 4 octobre 2013

 

L’accord entre Gauche Autrement et le Parti socialiste me confie la deuxième place d’une liste que je souhaite la plus rassembleuse possible.

Je suis sensible à cet honneur mais aussi pleine d’humilité devant cette responsabilité que beaucoup ont voulu me voir endosser.

Intégrée dans une liste où je retrouverai des amis de Gauche Autrement, je serai bien sûr loyale tout en jouant une partition personnelle qui sera mon apport au collectif.

En effet, si j’ai bien conscience qu’une élection municipale est une élection locale, je n’ai pas l’intention d’occulter un environnement national qui d’ailleurs n’est pas sans répercussions sur le terrain comme je l’ai expliqué ce matin à L’Union.

En clair, on pourra compter sur moi pour réinsérer le projet municipal que nous allons présenter aux Niçois dans le cadre d’un contexte national largement alimenté par les sorties souvent outrancières du maire sortant contre le gouvernement. On lui répondra. Je lui répondrai.

 

 

 Image Exemple

 

 

 

 

 

ļ»æ